Moment de recueillement devant le monument aux morts pour Nicole QUILLIEN, maire, Jacques ESCANDE, conseiller municipal, et Yves BACHE, représentant de l’association des anciens combattants.
Moment de recueillement devant le monument aux morts pour Nicole QUILLIEN, maire, Jacques ESCANDE, conseiller municipal, et Yves BACHE, représentant de l’association des anciens combattants.

En ce dimanche 24 Avril, c’est un petit cortège qui s’est rendu devant le monument aux morts pour célébrer cette journée de la déportation. Dans son discours, Madame le Maire a souligné ce manque de civisme, à l’heure où tant de guerres, de massacres, d’actes de racisme se multiplient dans le monde. Cette réflexion a été reprise dans le message national, lu pour l’occasion par Yves BACHE, délégué des retraités de la gendarmerie « il convient de dénoncer toutes les doctrines de haine, de racisme et toutes les violations des libertés fondamentales ».

 

Les jeunes élus du Conseil Municipal enfants, venus nombreux, ont ému l’assistance en donnant lecture du témoignage d’une commerçante varilhoise, arrêtée et déportée au camp de RAVENSBRUCK, après avoir été interrogée par la Gestapo à la villa Lauquié de FOIX où miliciens et collaborateurs de Vichy faisaient régner la terreur. Extrait du livre « Et un  train noir les emporta ». de Suzel NADOUCE qui témoigne de ce que les résistants au régime nazi ont enduré et dont nombreux ne sont jamais revenus : sur 150 000 juifs français, 75 000 ont péri dans les camps de la mort.

 

Une gerbe offerte par le Conseil Municipal a été déposée par Nicole QUILLIEN, maire de la commune, avant la minute de silence à la mémoire des 6 millions de personnes disparues lors de cette tragédie.

 

Le traditionnel vin d’honneur de la mairie s’est déroulé dans le respect avec une pointe d’amertume, en espérant pour les années à venir une mobilisation plus importante de nos concitoyens.

 

Marie-Françoise ALBAN

Adjointe chargée du patrimoine