En 2016, les mirapiciens ont découvert une salle modernisée et mise aux normes par deux jeunes architectes, Jérémy Rinaldi et Rémi Levage, sous la houlette de Nicole Quillien, maire.

De 1888 à 2016…

salle-paul-dardierEn 1986, le Conseil Municipal, sous l’impulsion de Jeanne ETTORI décide de transformer la salle de stockage de la gare en salle polyvalente.

Beau projet ambitieux, qui associait déjà à cette époque les valeurs du bien-vivre ensemble, de la culture pour tous et du développement associatif.

Le défi a été relevé par Gérard MARTI, architecte, dont le projet novateur et respectueux de l’identité du bâtiment a permis, durant 40 ans, de satisfaire aux besoins des administrés, des associations et des organisateurs de spectacles.

En février 2013, la commission de sécurité/accessibilité émet un avis défavorable qui conduit à la fermeture de la salle pour non-conformité.

2 ans de réflexion (comment associer culture et polyvalence ?), 2 ans de chiffrages, de recherches de financements, d’études, d’analyses… menés par l’équipe municipale, sous la houlette de Nicole QUILLIEN, ont été nécessaires, avant d’engager la procédure légale et obligatoire d’un marché public.

Suite à l’appel d’offres, les jeunes architectes Jérémy RINALDI et Rémi LEVADE ont été retenus. Ils ont su harmoniser avec professionnalisme, patience et compréhension les attentes des élus et les contraintes techniques ainsi que les obligations législatives et patrimoniales.

Comme dans tout processus de restauration, la collectivité a été confrontée à des aléas et des imprévus : les bureaux d’étude ont imposé par exemple le renforcement de la charpente et du sol, le désamiantage, etc. Entre temps, la chaudière qui devait être rénovée, trop vétuste, a dû être remplacée par un système de chauffage réversible et de traitement de l’air.

Il aura fallu 1 an de travaux pour réhabiliter, rajeunir et mettre aux normes cette salle emblématique.

Les utilisateurs pourront apprécier le confort apporté par l’isolation thermique et acoustique, les tribunes télescopiques, les loges adaptées et l’espace dédié aux traiteurs.

Un matériel de vidéo-projection permet d’améliorer l’information et la communication lors de réunions, rencontres, séminaires ou conférences.

L’entrée a été repensée afin que toute personne, valide ou non, emprunte un passage unique : une coursive originale, colorée, spacieuse et accueillante
L’aspect extérieur s’en trouve légèrement modifié mais la silhouette de l’ancienne gare, avec son quai et son extension en zinc, prescrite par l’Architecte des Bâtiments de France, est préservée.

Grâce à la reconfiguration du bâtiment, la voirie plus large facilite l’accès au parking près de l’entrée.

L’alternance des matériaux (stabilisé et enrobé) rationalise le stationnement. Espaces verts et mobilier urbain (tables, bancs, etc.) en cours de réalisation, agrémenteront les abords.

Bien que certaines finitions soient encore en cours, Nicole QUILLIEN, maire de Mirepoix, Vice-présidente du Conseil Départemental, a souhaité donner la primeur à ses administrés en leur présentant ses vœux à la salle Paul DARDIER.

Le Maire,
Nicole QUILLIEN