D’une bastide à l’étude urbaine « Mirepoix 2030 »

Le sujet est régulièrement évoqué dans le bulletin municipal, notamment dans le cadre de demandes d’aide au financement ; vous faites peut-être partie des personnes qui ont été interviewées, nous avions annoncé que nous informerions les mirapiciens… 

 

◊ Alors Mirepoix 2030, qu’es aquo ?

L’enjeu de cette étude urbaine est de se doter d’une vision globale à long terme, qui permettra de définir un cap et ainsi d’éviter les aménagements réalisés au coup par coup et sans réelle cohérence d’ensemble.

La Municipalité s’est engagée depuis plusieurs mois dans le projet Mirepoix à horizon 2030, qui s’articule autour de trois démarches menées de front :

  • une étude urbaine portant sur le développement de Mirepoix à horizon 2030, dans le but de faire émerger un projet cohérent, partagé et tourné vers l’avenir ;
  • la réalisation d’un état des lieux sanitaire des couverts et des maisons à pans de bois de la place Maréchal Leclerc ;
  • une réflexion sur la création d’un Périmètre de Sauvegarde et de Mise en Valeur (PSMV) sur le cœur de la bastide, en partenariat avec la Communauté de communes et la DRAC.

Le diagnostic des couverts et le PSMV seront évoqués lors d’une prochaine édition.

Périmètre de réflexion

L’objectif des élus est que Mirepoix reste une commune où il fait bon vivre !

 

L’étude urbaine permet aux élus de travailler sur tous les sujets qui touchent à notre quotidien : le logement, le stationnement, les équipements publics, le commerce, l’emploi, l’agriculture, l’hébergement touristique, le paysage, l’environnement, etc.

Menée à l’échelle du centre-bourg élargi, cette étude s’inscrit dans le cadre de la candidature de Mirepoix aux dispositifs régionaux Bourgs-Centres et Grands Sites d’Occitanie, pilotés par la Région, permettant à la commune de disposer de financements pour la réalisation de projets. Elle se décompose en deux grandes étapes :

  • l’élaboration d’un diagnostic et la mise en exergue d’enjeux pour le développement de Mirepoix ;
  • la définition d’un plan d’actions.

Une équipe pluridisciplinaire (urbaniste, paysagiste, architecte du patrimoine, écologue, etc.), dont le chef de file est l’Atelier Volga, accompagne les élus dans cette démarche.

 

◊ État des lieux du Mirepoix d’aujourd’hui

La première étape a permis de dresser un état des lieux du Mirepoix d’aujourd’hui, élaboré à partir d’un travail classique de terrain et d’analyse des données existantes, mais aussi sur la base du ressenti des habitants, grâce à la réalisation d’entretiens avec des personnes ressources de la commune et au recueil de témoignages dans les rues de Mirepoix l’hiver dernier.

Le diagnostic, qui est consultable dans son intégralité en Mairie, a fait apparaître quelques points importants.

  • Un patrimoine remarquable à préserver tant au niveau architectural qu’environnemental
Cathédrale Saint Maurice

Mirepoix est une belle ville unanimement plébiscitée pour la richesse de son patrimoine. Si on pense d’emblée aux monuments architecturaux : l’église, édifice exceptionnel pour une commune de notre taille, la bastide, dont la conservation du tracé originel est assez exceptionnelle, ou encore les immeubles des couverts qui gardent encore aujourd’hui leur disposition d’origine, on pense moins au patrimoine naturel de la ville.

Pourtant, la ville, enserrée dans des paysages magnifiques, de plaine, de collines et de coteaux, bénéficie de la proximité immédiate de l’Hers, d’une activité agricole et de jardins partagés aux portes du cœur du bourg. À Mirepoix, c’est la nature en ville !

◊ Une ville animée grâce à un tissu commercial et associatif riche

Jour de marché

L’étude fait ressortir un niveau d’équipements sur Mirepoix équivalent à une commune de 4000 ou 5000 habitants !

Le tissu commercial est important, et reconnu pour sa qualité et ses animations. Notre marché de plein air est également très prisé des habitants et des touristes.

Grâce aux nombreuses associations qui s’investissent pour la commune, la période d’avril à octobre est couverte par de nombreux évènements.

Ce dynamisme est également lié à la diversité des profils d’habitants, dont il faut souligner la richesse et le rôle dans la vie locale, sociale et économique.

 

◊ Une ville qui s’est agrandie au fil du temps et dont les besoins de ses habitants évoluent

Depuis la création de la bastide à la fin du XIIIème siècle, le visage de notre commune a bien évolué. Chacun d’entre nous consommant plus d’espace qu’autrefois, la commune s’est progressivement développée.

L’utilisation accrue de la voiture a également eu un impact majeur sur la physionomie de la ville, avec un besoin grandissant en stationnement. Enfin, les attentes ont évolué, et le bâti ancien, notamment au cœur de la bastide, ne correspond pas toujours aux normes de confort actuelles. Cette tendance se traduit par un nombre de logements vides assez important sur la commune (environ 250).

Ce phénomène classique d’étalement urbain, qui n’est pas une spécificité de Mirepoix, plutôt préservée en la matière, a bien sûr des conséquences sur le paysage, le cadre de vie et la vie sociale, dont il est important de prendre la mesure dans les choix d’aménagements à venir.

 

◊ Les enjeux d’un développement raisonné et durable

L’élaboration de cet état des lieux a permis de dégager des enjeux de développement qui trouveront dans les mois qui viennent une traduction concrète dans la désignation d’actions à mettre en œuvre.

L’hers

◊ Préserver et valoriser le cadre naturel, ouvrir la ville sur ces espaces exceptionnels

L’enjeu consiste à ouvrir le bourg sur les espaces naturels exceptionnels qui l’entourent, en créant notamment des liaisons piétonnes et en renforçant les circuits de promenades.

Même les anciennes gravières, qui sont des zones totalement artificialisées, représentent aujourd’hui un enjeu intéressant en termes de biodiversité. On peut notamment y observer des hirondelles des rivages qui ont colonisé des tas de sable laissés sur place par les exploitants. Il serait intéressant de valoriser et de faire connaître, dans un but notamment pédagogique, cette richesse écologique.  

Ce patrimoine peut aussi être le support de développement économique, à travers le renforcement l’activité agricole, notamment maraîchère, ou encore le tourisme nature.

 

◊ Renforcer les vocations patrimoniales et touristiques pour revaloriser l’identité mirapicienne et améliorer le cadre de vie des habitants

La promenade

 

L’enjeu est ici de requalifier les espaces publics qui permettent de se déplacer, de déambuler, de stationner et de se rencontrer dans la ville : rues, places, parkings.

Un travail sur le développement de l’offre touristique et la valorisation des monuments existants doit également être mené.

 

◊ Renforcer les pôles économiques existants en collaboration avec la Communauté de communes du Pays de Mirepoix

Rond point d’Aldi

Trois pôles économiques structurent le bourg : le centre-bourg, la zone de l’Arbre Blanc, le groupe scolaire.

L’enjeu est de conforter ces pôles existants et de les valoriser, en améliorant leur visibilité et leur accès, et en accompagnant les entreprises désireuses de s’installer.

Enfin, sur le volet agricole, il y a un fort potentiel de développement d’une agriculture maraîchère en circuits courts et en production bio.

 

◊ Fixer les limites de la ville bâtie, reconquérir le centre ancien

Vue aérienne

L’enjeu consiste à contenir l’étalement de l’urbanisation, en permettant de nouvelles extensions raisonnées.

La partie nord de Mirepoix étant contrainte par le risque inondation, c’est sur la lisière sud que l’urbanisation future sera privilégiée, ainsi que la construction dans les « dents creuses », c’est-à-dire les espaces libres situés dans la partie déjà urbanisée du bourg.

En parallèle, il est nécessaire de reconquérir le centre ancien en accompagnant la rénovation des logements inoccupés dans le centre-bourg et en requalifiant les espaces publics.

 

◊ La suite de l’étude permettra d’établir, dans les prochains mois, un programme d’actions.

Les actions qui seront définies permettront de répondre aux enjeux identifiés.

Pour autant, « Rome ne s’est pas faite en un jour… » « … et laissons-nous le temps de l’analyse et de l’échange ! ».

Ainsi, le programme sera établi sur le court, le moyen ou le long terme, selon les priorités et les moyens financiers mobilisables.

Les résultats de ce travail seront présentés aux habitants de Mirepoix avant la fin de l’année.  Vous serez informés via le bulletin municipal et le site internet de la date qui sera fixée.

 

Merci à Anne-Sophie KERBIRIOU, chargé de développement

à la Communauté de communes du Pays de Mirepoix,

pour sa collaboration..