La Route du Sud, course cycliste par étapes disputée dans le sud-ouest de la France, a été créée en 1977 à l’initiative de l’ancien sprinteur castrais Jacques ESCLASSAN avec l’impulsion de Francis AURIAC, président du Comité d’organisation.

Elle portera d’abord le nom de « Tour du Tarn » puis « Tour Midi-Pyrénées » avant d’être renommée « Route du Sud – La Dépêche du Midi » pendant 26 ans.

Elle se déroule chaque année la deuxième quinzaine de juin et marque la fin de la 1ère partie de la saison cycliste. Elle revêt le statut d’épreuve de préparation en vue des deux échéances futures qui occupent l’esprit des coureurs : les Championnats de France sur route et le Tour de France.

Δ Fondation et évolution de la course

À l’aube de la saison 1977, le coureur professionnel Jacques ESCLASSAN, quintuple vainqueur d’étapes du Tour de France, natif de Castres, décide de créer une course cycliste de haut-niveau, dans son département d’origine : le Tarn.

L’épreuve voit le jour dans la foulée sous le nom de « Tour du Tarn », la compétition ne dépassant pas les limites du département. Pour sa première édition, le succès est au rendez-vous : elle est remportée par son instigateur qui devance un certain Bernard HINAULT, 22 ans à l’époque. Ce dernier remportera cinq fois le Tour de France, entamant cette impressionnante série de victoires dès l’année suivante en 1978.

En 1982, la course ayant beaucoup muri, tant du côté de l’organisation que de la couverture médiatique, commence à se sentir à l’étroit dans les limites géographiques qu’impose son nom : le « Tour du Tarn » se mue en « Tour Midi-Pyrénées ». La course évolue considérablement une nouvelle fois et tend à devenir l’épreuve cycliste majeure du sud-ouest de la France.

En 1988, le président du comité d’organisation Francis AURIAC et son équipe renomment la course « Route du Sud ». Peu à peu, il semble que le format adapté soit le bon et la course retrouve une certaine stabilité. De surcroît, la place adoptée dans le calendrier cycliste européen, à la mi-juin, garantit à la compétition un plateau de qualité et une couverture médiatique importante.

Δ Participants

Gilbert DUCLOS-LASSALLE

De grands noms du cyclisme ont pris part à cette épreuve et s’y sont illustrés.

Parmi les français : Jacques ESCLASSAN, Bernard HINAULT, Gilbert DUCLOS-LASSALLE, Jean-René BERNAUDEAU, Marc et Yvon MADIOT, Charly MOTTET, Laurent FIGNON, Ronan PENSEC, Laurent BROCHARD, Richard VIRENQUE, Laurent JALABERT, Sandy CASAR, Thomas VOECKLER, David MONCOUTIÉ…

Dans le palmarès, on trouve également : Greg LEMOND, Francesco MOSER, Stephen ROCHE, Jésus MONTOYA, Robert MILLAR, Nairo QUINTANA, Alberto CONTADOR…

Laurent FIGNON

Plusieurs d’entre eux signeront des victoires d’étapes sur d’autres courses cyclistes prestigieuses : Tour d’Italie (Giro), Tour d’Espagne (Vuelta), Tour de France (La grande Boucle)…

Δ Organisation

 De 1977 à 2006, Francis AURIAC était l’organisateur principal et Président du Comité d’organisation, et ce bénévolement. Le Comité a pour tâche de réunir chaque année une équipe d’une centaine de personnes. Il convient d’ajouter à ce chiffre les nombreux bénévoles qui assurent la sécurité des croisements, le fléchage de la course et des tâches diverses.

Δ Partenariat

Un partenariat s’est engagé depuis le début des années 2000 avec la Société Amaury Sport Organisation, organisatrice du Tour de France.

C’est ainsi que Jean-Marie LEBLANC ou Christian PRUDHOMME sont régulièrement invités sur l’épreuve. Les organisateurs du Tour observent particulièrement certaines arrivées afin de juger leur capacité à accueillir une compétition d’envergure.

Les arrivées au Plateau de Beille ou à Ax 3 Domaines notamment, ont été découvertes par l’équipe de Francis AURIAC avant d’être villes étapes du Tour de France. Ce fut le cas pour le Plateau de Beille par exemple, découvert en 1995 et inséré au parcours du Tour de France 1998.

On peut également souligner que la Ronde de l’Isard, course à étapes espoirs, emprunte régulièrement les mêmes routes, avec des arrivées fréquentes aux Monts d’Olmes ou à Guzet.

Δ Impact

Malgré les récurrentes affaires de dopage, le cyclisme et plus particulièrement la Route d’Occitanie demeurent populaires.

De nombreux médias (radio, télévision, presse écrite, web) sont présents pour des directs et retransmission assurant une couverture mondiale, notamment sur Eurosport.

Dans son sillage, une caravane de plus de 500 personnes, avec la présence d’équipes renommées de niveau UCI Pro Tour et des suiveurs prestigieux comme Laurent JALABERT ou Christian PRUDHOMME, directeur du Tour de France.

L’organisateur se charge de promouvoir l’évènement avec une importante logistique, et réserve une place pour la ville et son office du tourisme au sein de la caravane publicitaire. La ville fournit des supports publicitaires, apporte son aide dans le domaine administratif et met à disposition une salle de presse, de réunion, une salle médicalisée, des barrières et réalise les aménagements nécessaires.

Laurent JALABERT
Richard VIRENQUE
Thomas VOEKLER

Δ Sponsor

Depuis le début des années 2000, le groupe « La Dépêche du Midi » sponsorise la course.

Rien d’étonnant à cela, puisque la société qui siège à Toulouse distribue son quotidien dans les mêmes départements que l’épreuve, à savoir l’Ariège, l’Aveyron, la Haute-Garonne, le Gers, le Lot, les Hautes-Pyrénées, le Tarn, le Tarn-et-Garonne ainsi que dans les départements de l’Aude et du Lot-et-Garonne.